Josette Féral

Theater in France, ten years of research (dir)

Il faut beaucoup de temps pour qu'une innovation soit reconnue, et encore plus longtemps pour que celle-ci s'affirme et commence à faire l'objet d'études. Depuis 1968, Beckett, Ionesco, Genet ne représentent plus a eux seuls le théâtre français, loin s'en faut. Comme pour d'autres formes artistiques, le théâtre en France a connu des changements importants a la fin des années 60; de nouvelles techniques, de nouvelles idéologies, de nouveaux directeurs sont apparus, avec une idée radicalement différente de ce que le théâtre devrait être. Face à ce constat, ce recueil d'articles tente de présenter le nouveau visage du théâtre français post-68: l'emphase donnée à l'expérience de l'acteur; le développement de nouvelles infrastructures; une nouvelle approche de l'action politique; la transformation du Festival d'Avignon, passant d'une célébration quasi-religieuse à un incontrôlable forum expérimental; un nouvel intérêt pour le marginal; la conception du théâtre comme un unique défi de l'avant-garde intellectuelle. Parallèlement, l'approche sémiotique du théâtre est apparue, incitant le développement de nouvelles approches qui donnaient à voir le théâtre comme un jeu d'interrelations entre différents systèmes, dans un processus visant à créer une nouvelle signification. À tous les niveaux, le théâtre en France relevait de l'avant-garde: artistiquement, politiquement, intellectuellement. Ce livre tente d'établir ce constat dans le but d'en faire directement état au public américain.

[Table des matières]


It takes many years for any novelty to be recognized, and an even longer time for it to start being appreciated and studied. Since 1968, Beckett, Ionesco, Genet are no longer the only hallmarks of French theater. As has happened with so many other things, Theater in France had known drastic changes at the end of the 60's: new techniques, new ideologies, new directors have appeared, with a completely different idea of what theater should be and should do. In this issue, we tried to present this new face of French Theater: its emphasis on the actors experience; the development of new infrastructures; a new approach to political action; the transformation of the Avignon Festival, once an almost religious celebration, into an uncontrollable experimental forum; a new concern for the marginal; theater as a unique challenge to the intellectual avant-garde. At the same time, a semiotics of Theater had appeared, spurring the development of new approaches which looked upon theater as the interplay of many systems in a process which creates new signification. At all levels, theater in France was a thing of the avant-garde: artistic, political, intellectual. The present volume is an attempt to get its main proponents to directly state their case for an American public.

ISSN 0049-2426